Article publié dans LE QUOTIDIEN DU MÉDECIN du 19 juillet 2014

Alors que les enfants ont accès de plus en plus tôt au smartphone et qu’ils ont un usage de plus en plus intensif de réseaux sociaux, les services de psychopathologie s’intéressent au phénomène grandissant du harcèlement en ligne. Le cyberharcèlement, ou cyberbullying, peut donner l’impression que ses victimes sont poursuivies par des internautes anonymes, la réalité est tout autre.

 

Lire l’article sur le site du Quotidien du Médecin

Les commentaires sont fermés.