Bonjour, J’ai reçu ce matin l’appel du père d’un élève interne de 12 ans dans un collège de mon département. Son fils a fait une syncope jeudi soir à l’internat, après qu’un interne lui a montré comment appuyer sur ses carotides, ce que lui même fait tout au long de ses journées. Le père n’appris l’incident que vendredi à 19 heures, lorsqu’ entre deux portes une surveillante lui a dit que son fils avait quelque chose à lui dire. Ce père n’admet pas de ne pas avoir été prévenu jeudi et qu’un médecin n’ait pas été appelé. C’est lui même qui ce matin a expliqué le danger au camarade de son fils, il a fait comme il a pu.

Les commentaires sont fermés.