A Join Lambert en pension, nous pratiquions ce jeu, sans bien comprendre, je devais avoir 12 13 ans c’était aussi l’expérience des premières cigarettes.

Nous faisions l’hyper ventilation avec des flexions de jambes, quand nous commencions à être étourdis, comme quand tu gonfles un gros ballon par la bouche, on se relevait, un copain se mettait derrière nous, nous entourait de ses bras et serrait très fort au niveau du sternum et on perdait connaissance une demi ou une seconde. Cela faisait parti de toutes les expériences que l’on pouvait faire, tant en chimie, qu’en sport. L’on ne voyait pas du tout le danger.

J’en parlai avec un éducateur du foyer départemental de l’enfance. Il est très au courant de ce jeu, qui, pour lui, a toujours existé. Il dit qu’ Internet est très bien pour l’information des parents ( la preuve est que je n’ai fait la relation avec le jeu du foulard et mes expérience qu’hier soir)
C’est vrai qu’entre 12 et 16 ans je voulais tout essayer, si la drogue avait circulé comme elle circule actuellement, j’aurai sûrement été tenté d’essayer si je n’avais pas su que cela pouvait être dangereux. L’information est donc bien à faire passer auprès de l’adulte pour que l’enfant comprenne que ce jeu peut être mortel.
 
Hier soir notre fille dînait à la maison , elle a le souvenir que quelques copains du collège dont le fils d’un cardiologue et le fils d’un généraliste faisait en récréation cette « expérience » de perdre connaissance. Ils ont tous 30 ans maitenant. Si je l’avais sû à l’époque, j’aurai peut être dit: ce n’est pas grave je l’ai fait moi aussi avant vous!  
Bravo pour votre site, qui outre l’information préventive donnée au grand public, permet aux parents confrontés à cette même « expérience » de jeu de leur enfant de pouvoir se retrouver ensemble.

Les commentaires sont fermés.