Bonjour,

Cela fait quelque temps que je m’interrogeais sur cette pratique appelée « jeu du foulard » et autres jeux dangereux pratiqués dans les écoles d’autant que, âgé de 37 ans, j’ai 2 enfants de 8 et 11 ans….
Je croyais ne pas connaître cette pratique jusqu’à ce que la campagne de prévention actuelle m’intrigue et m’incite à aller chercher sur internet et tomber sur votre site.
Et là, je découvre avec stupeur avoir eu recours une fois à cette pratique lors de ma scolarité sur l’initiation d’un camarade de classe lorsque j’avais environ 12 ans soit… en 1981 ou en 1982…
Je me rappelle assez précisémment les circonstances de cet acte, c’était au Lycée Paul Valéry à PARIS XII, dans les couloirs pendant un inter-cours….
Un camarade de classe m’avait parlé d’une expérience ou il pouvait « m’endormir », cela m’a intrigué et n’y croyant pas trop, j’ai suivi ses instructions ; une vingtaine de rapides flexions puis je me souviens qu’il m’a pressé le cou au niveau de la carotide entre son pouce et son index…..
Immédiatement une sensation d’engourdissement vous envahit, j’en conserve un souvenir agréable bien que très fugace puisque peut être deux ou trois secondes après, toutes mes forces m’ont abandonné et j’ai perdu connaissance…
Je me suis « réveillé » quelques secondes plus tard (je ne saurais dire combien peut être une dizaine) en me demandant pendant quelques brefs instants ce que je faisait à l’école…avant de reprendre mes esprits et me souvenir du début de l’expérience….
Ce qui m’a marqué dans celle-ci, c’est que je me suis dit que finalement la mort pouvait être « douce » même si l’on vous étrangle, si la pression est suffisante pour empêcher le sang d’irriguer votre cerveau….
C’est aussi la raison pour laquelle je ne l’ai jamais renouvelée car si je ne savais pas au début de l’expérience, quelle pratique mon camarade allait utilisée pour « m’endormir », je savais déjà à l’époque que la carotide permettait d’oxygéner mon cerveau et que cette pratique était donc à priori dangereuse….
Aujourd’hui devenu parent, et découvrant que la fréquence de cette pratique avait visiblement augmentée et que celle-ci avait fait plusieurs victimes, je vais informer mes enfants…
J’espère que mon témoignage apportera un édifice de plus sur l’antériorité de cette pratique et la lutte contre celle-ci….

Les commentaires sont fermés.