Bonjour,
Après avoir regarder le reportage sur TF1, je voulais témoigner mais le
plus discrètement possible.
Mon fils a jouer au jeu du foulard, cela va faire 3 ans. Il avait tout juste 6 ans. Cela n’est pas facile de raconter cela, il y a encore beaucoup d’émotions et de colère!!!
Il a jouer au jeu du foulard chez moi et juste dernière moi, moi qui était devant mon ordinateur, 5 secondes supplémentaires d’inattentions et je n’ose pas imaginer ce qui serait arriver. Ne l’entendant plus je me suis retournée et je l’ai vu rouge écarlate avec une ceinture de robe de chambre autour du cou.
Après l’avoir sermonée, je n’ai jamais réussi à comprendre ou savoir le pourquoi du comment de sa bouche
Après avoir alerter la maison de l’enfance, qui a fait une petite enquête, j’ai prévenu l’école et les parents de son meilleur copain de l’époque.
Et là qu’elle ne fut pas mon erreur. de prévenir l’école.
Pour les instits cela ne venait pas de l »école mais de l’ambiance de chez moi (je suis divorcée). Je laissais mon fils regarder des films à la télévision qui lui était interdit, je le laissais jouer seul sur l’ordinateur donc n’ayant pas de contrôle parental, il allait involontairement sur des sites peu « recommandable ».
Malgré toutes les explications que je pouvais fournir je sentais beaucoup d’incrédulité et de défaussement de
responsabilité de la part des instits. Malgré les récits du petit copain de mon fils.
Les parents de son petit copain de l’époque m’ont averti de ce qui se passait pendant les récréations. Nos enfants subissaient des « violences » de la part de camarades de l’école (plus âgés qu’eux) qu’ils avaient reçu de la part de ses enfants une « inititiation au jeu du foulard » : c’était drôle.
Et un jour j’ai reçu par l’intermédiaire de l’école une convocation chez le médecin scolaire. Je me suis défendue bec et ongle et j’ai réussi à faire en sorte que le médecin scolaire se déplace dans l’établissement.
Je n ‘ais jamais su si le médecin s’était vraiment déplacer et si c’était le cas les propos tenus, la seule chose que je sais c’est lors de la kermesse de fin d’année j’ai reçu de la part des instits des semi excuses que j’ai accepté mais elles n’auront jamais mon pardon.
Comme j’avais laisser entendre au médecin scolaire, on va m’accuser alors que les vrais responsables on va laisser les parents (en couple) tranquilles. Je n’ose pas croire que le faite d’être seule à élever mon fils puisse interférer ainsi dans leur jugement mais après avoir y réflêchie plus d’une fois depuis 3 ans ma conclusion est sans appels oui. Dans une petite ville de campagne ou 95 % des parents sont en couple, c’était du pain béni pour eux de m’accuser et ainsi de me jeter la responsabilité.
J’ai déménagé depuis, mais j’ai informé tout de suite la directrice de la nouvelle école ce que mon fils et moi avions vécu et que là si ça se répétait je n’aurais pas fait de cadeaux.
Mon fils va bien et maintenant nous sommes (je l’espère) loin de ce calvère !!!
Je tenais à témoigner car maintenant cela commence très tôt pas à 11 ans comme beaucoup de témoignage mais dès la maternelle.
Cordialement
Mme XXX

Les commentaires sont fermés.