Dans les années 60, en juillet, derrière les tribunes du stade de Porte les Valence, nous étions un groupe de copains entre 15 et 16ans et nous «jouions» Le jeu consistait à prendre quelqu’un par derrière et à le serrer au niveau du thorax, alors que la personne retenait sa respiration. La personne perdait connaissance au bout de quelques secondes. Après avoir été relâchée, elle se réveillait rapidement. J’ai participé à ce jeu et j’ai été la personne qui perdait connaissance. Je n’avais aucune conscience des dangers que nous courions en pratiquant ce «jeu»

Les commentaires sont fermés.