Travail de fin d’étude de Mélanie Courbois

Doc-courbois1… , j’ai fait un lien avec mon enfance et je me suis rendue compte que j’avais moi-même vu des camarades jouer à ce «jeu » dans la cour de récréation en primaire, en trouvant cela plutôt amusant et sans savoir que cela pouvait être dangereux. J’ai alors pris conscience du manque d’information dans la société et plus particulièrement dans la formation infirmière (module de pédiatrie).

J’ai l’envie de comprendre pourquoi il y a un tel manque et de m’interroger sur les connaissances des soignants face à ce sujet qui me semble important puisque, chaque année, des enfants décèdent à cause de cette pratique. Sur un plan plus personnel, ce fléau m’interpelle d’autant plus que j’ai une petite sœur de neuf ans qui pourrait être éventuellement adepte de cette activité.

Je trouve que ce sujet me concerne en tant que future infirmière éducatrice de santé, et je l’espère, future puéricultrice. Après avoir pris la décision d’aborder ce thème, j’ai commencé par me poser un certain nombre de questions : • Comment se fait-il qu’en tant que future professionnelle de la santé, je n’ai pas été informée de cette pratique ? • La population est-elle suffisamment informée ? • Les soignants ont-ils une information ? Notamment en service de pédiatrie et aux urgences? • Les enseignants connaissent-ils cette pratique ? • Comment repérer les situations à risque ?

Télécharger le document complet

 

Les commentaires sont fermés.