Elodie BESNARD – Marie PONROY – Université François Rabelais – Tours

On constate en effet depuis quelques années un fort attrait chez les adolescents pour les activités à risques en générale. Ils se mettent en danger en prenant des risques en véhicules motorisés, s’amusent à se faire peur en regardant des films d’horreurs ou bien dans des manèges à sensations. Certains se mutilent le corps pour imiter les héros d’une nouvelle émission télévisée dans laquelle les acteurs prennent les risques les plus fous et les plus dangereux simplement pour «s’amuser».

Il existe également des jeux violents dans lesquels est désigné un « bouc émissaire » comme dans le « petit pont massacreur », « la canette »… où chaque enfant peut être tour à tour bourreau ou victime. Cependant, le jeu le plus dangereux semble être le «jeu du foulard » où le risque mortel est présent essentiellement lorsqu’il est pratiqué seul…

Télécharger le mémoire complet

Les commentaires sont fermés.