Extraits de la thèse de maîtrise en Sciences de l’Education de Gaëlle Ruysschaert.

Charlotte

Je voulais te dire que les garçons à l’ecole ont arrêté de jouer au cathche comme tu leur avaient dis. J’ai inscrit ton adresse internet dans mes contactes. J’ai bien reçu ton message. le jeu vidéo est quand même très réussi. BISOUS
Charlotte
que du bonheure pour toi et ton equipe aux jeux danjeureux stop aux jeux dangeureux !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!! et vive la vie sans accident de jeux dangeureux se serais bien comme sa!!

Jessica

Un copain, Ludovic, le faisait avec ses mains, mais lui s’arrêtait toujours, juste avant de s’évanouir, lorsqu’il sentait venir les hallucinations, la tête qui lui tournait… Ce jeu est mortel mais je ne le savais pas.

Gaëlle – 15 ans

Depuis 4 ans un groupe de copains pratique le « jeu du foulard » pour se procurer des sensations de bien être. Ce jeu est appelé « rêve indien » dans mon ancien collège et dans mon lycée. Je voulais que vous sachiez que ce « jeu » ne laisse pas forcément des traces dans le cou…

Frédéric 

Je me souviens avoir pratiqué ce jeu, il y a 10 ans de cela. La méthode était différente. Elle consistait à se prendre par la taille et à serrer le plus fort possible jusqu’à l’évanouissement. Je me suis réveillé deux minutes après. Je ne pensais pas sur le coup aux danger de ce jeu !

Ludvikas – 17 ans

Je connais ce jeu depuis 5 ans et je l’ai essayé il y a 2 ans. Je le faisais assez souvent, on m’avait mise au courant des risques mais je n’y croyait pas… Ayant lu votre article, j’ai compris les vrais risques et je ne le fais plus. Ce jeu portait plusieurs noms : « le jeu des poumons », le « rêve bleu », le « jeu du foulard », la « nuit merveilleuse », les « trente secondes de bonheur », etc. Ce que j’aimais bien lorsque je m’évanouissais, c’est que j’avais l’illusion de voler, de ne plus sentir la douleur et d’être en présence des personnes que j’aime. Par contre, le réveil était horrible car c’était comme si je prenais une décharge et après j’avais très mal au crâne, j’avais du mal à retrouver mes esprits…

Mustapha (qui a pratiqué le jeu du foulard « une cinquantaine de fois, peut-être une centaine de fois »)

(…) ça m’a fait bizarre quand j’ai vu (qu’)ils avaient reparlé de ce truc là (le jeu du foulard) et quand j’ai entendu qu’il y avait eu des morts vraiment j’aurais jamais imaginé qu’il y en ai vraiment.

Les commentaires sont fermés.